REMMOA

campagne de suivi aérien

La répartition et l'abondance des mammifères marins, oiseaux de mer, tortues marines, raies et requins sont des indicateurs de l'état de santé des écosystèmes. Elles apparaissent donc comme des éléments clefs pour l'élaboration et la mise en œuvre d'une stratégie de conservation de la biodiversité marine.

Initié par l’Agence des aires marines protégées, puis poursuivie par l’Agence française pour la biodiversité (AFB) en 2017, Remmoa est une campagne de suivis de la mégafaune pélagique sur l’ensemble des eaux ultramarines françaises par observation aérienne. Le programme a débuté aux Antilles en février 2008 .

Les objectifs principaux des campagnes REMMOA sont la production d'un état des lieux instantané de la répartition et de l'abondance des animaux visibles en surface, et l'identification des zones prioritaires de conservation. Ces campagnes permettent d'identifier les habitats associés aux plus fortes densités et diversités d'animaux, et répertorient également la répartition des activités humaines (pêche, trafic maritime, déchets).

Le Sanctuaire Agoa s'appui sur les données recueillies par Remmoa pour orienter ses mesures de gestion et de préservation, en complément des données récoltées lors des campagnes de recensement (par bateau et par suivis acoustiques) et de données opportunistes.

https://youtu.be/NKMLBytn5jQ
Une méthode adaptée

La méthode retenue pour le programme REMMOA est l’observation aérienne. Contrairement à l’observation par bateau, elle permet de couvrir de vastes surfaces en peu de temps. Cette caractéristique est nécessaire pour établir une image de la répartition de la grande faune du large, dans une région donnée et à une période spécifique de l’année. Cette méthode est flexible dans sa mise en œuvre, en fonction du vent et de l'état de la mer, dont dépend la qualité des observations.

 

Les campagnes dans les Antilles...
  • Février/mars 2008 : Cette campagne a été la première du programme et a couvert la totalité du Sanctuaire Agoa. Elle a permis d’affiner le protocole en identifiant l’importance de programmer les survols pendant la période de l’année où les vents sont les plus faibles. Malgré les conditions d’observations peu favorables elle a apporté des informations intéressantes sur la distribution des mammifères marins. 
  • Septembre/octobre 2017 : Programmée cette fois-ci en saison humide, la campagne étend sa zone de survol à la Dominique et à Sint-Marteen, Saba, Saint-Eustache.
...et leur mise en œuvre

L'Agence française pour la biodiversité (désormais Office français de la biodiversité) a supervisé la réalisation de ces campagnes et a confié la mise en œuvre et l'encadrement scientifique à l'observatoire PELAGIS de l'Université de la Rochelle. L'observation s'appui sur des réseaux d'acteurs locaux constitués d'ONG et d'institutions impliquées localement dans l'étude et la conservation de la mégafaune marine. Pour les Antilles, des membres de l’association guadeloupéenne Evasion Tropicale et de l’association martiniquaise la Sepanmar ont participé aux campagnes.

En savoir plus sur REMMOA

 

crédit photo du bandeau : Frank Mazéas