Qui sommes-nous ?

Le Sanctuaire Agoa pour les mammifères marins dans les Antilles françaises est une aire marine protégée créée par déclaration de la France en 2010 et reconnue au titre du protocole SPAW (Specially Protected Areas and Wildlife - protocole sur les aires et les espèces et spécialement protégées) de la convention de Carthagène en 2012.

Laurie Hec, directrice déléguée, vous fait découvrir le Sanctuaire Agoa et notre champ d'action.

https://soundcloud.com/ofbiodiversite/sanctuaire-agoa?in=ofbiodiversite/sets/sanctuaire-de-mammiferes-marins-agoa

Le territoire du Sanctuaire

Un espace marin immense

Avec une superficie de 143 256 km², le Sanctuaire Agoa est la deuxième aire marine protégée française, juste derrière le Parc naturel de la mer de Corail, en Nouvelle-Calédonie. Le Sanctuaire couvre toute la zone économique exclusive des Antilles françaises, soit les eaux de la Martinique, la Guadeloupe, Saint-Martin et Saint-Barthélemy.

Périmètre du sanctuaire.

Le périmètre du Sanctuaire Agoa dans les Antilles.

Office français de la biodiversité

Le périmètre du Sanctuaire Agoa dans les Antilles.

Office français de la biodiversité

Nos objectifs

Le Sanctuaire Agoa a pour objectif de garantir un état de conservation favorable des mammifères marins en les protégeant, ainsi que leurs habitats, des impacts négatifs directs ou indirects, avérés ou potentiels, des activités humaines.

La déclaration de création du Sanctuaire annonce que l'objectif à atteindre est le bon état des espèces et habitats à statuts patrimoniaux, c'est à dire protégés et ayant un intérêt écologique pour le territoire. La déclaration précise également les grandes orientations de gestion (principes d’actions) à mettre en œuvre.

Les mesures appropriées (…) seront prises dans le sanctuaire pour garantir un état de conservation favorable des mammifères marins en les protégeant, ainsi que leur habitats, …

Ecoutez Jérôme expliquer l'importance de protéger les mammifères marins.

https://soundcloud.com/ofbiodiversite/proteger-les-mammiferes-marins?in=ofbiodiversite/sets/sanctuaire-de-mammiferes-marins-agoa
La déclaration précise également cinq grands principes d'action à mettre en œuvre sur le long terme : 
  1. Limiter les interactions négatives (directes ou indirectes, potentielles ou avérées) entre activités humaines et mammifères marins et rechercher des dispositifs innovants pour limiter l’impact de ces activités (déclaration, paragraphes 5 & 6).
  2. Approfondir la connaissance concernant les populations de mammifères marins et leurs habitats ainsi que les pressions anthropiques et menaces, avérées ou potentielles, s’exerçant sur ces espèces (déclaration, paragraphe § 7).
  3. Diffuser la connaissance (information, sensibilisation, éducation) et faire connaitre le Sanctuaire Agoa, les mammifères marins et l’environnement marin de manière générale (déclaration, paragraphe 8).
  4. Coopérer avec les services de l'Etat dans le cadre d’une mutualisation des moyens de surveillance du Sanctuaire (déclaration, paragraphe 9).
  5. Coopérer avec les autres États de la Caraïbe et tout particulièrement les parties contractantes à la Convention de Carthagène et à son protocole SPAW ainsi que les États partageant des populations de mammifères marins pour favoriser la mise en place de mesures de protection et de gestion similaires à celles du Sanctuaire Agoa (déclaration, paragraphe 12).
Au quotidien les travaux du Sanctuaire se déclinent en quatre types d’actions : 
  • connaissance et suivi : le Sanctuaire assure le suivi des populations de mammifères marins afin d’adapter au mieux la gestion pour leur préservation,
  • échange et concertation : l’équipe technique du Sanctuaire travaille en concertation avec les acteurs de la mer pour limiter les interactions négatives entre activités humaines et mammifères marins, mais aussi avec les services de l’État pour l’encadrement des activités humaines,
  • information et sensibilisation : informer les différents usagers de ce vaste espace et sensibiliser les petits et les grands est un des piliers de l’action du Sanctuaire,
  • coopération : les mammifères marins ont des domaines vitaux immenses et bien souvent sous-évalués. Le travail en coopération avec les gestionnaires d’aires marines protégées voisines et lointaines permet d' appréhender et d'initier des actions de préservation à l’échelle des ces grands voyageurs.

Ces actions visent toutes à limiter les interactions négatives entre les activités humaines et les mammifères marins.

Notre plan de gestion

Sur la base des orientations de gestion, le plan de gestion détermine les objectifs de protection, de connaissance, de mise en valeur et de coopération du Sanctuaire Agoa. Cette vision de la gestion de l’espace marin sert de principe directeur à l’ensemble des actions quotidiennes du Sanctuaire.
Le premier plan de gestion couvrait la période de 2012 à 2017 et comprenait deux volumes : l’état initial et le plan d’actions et indicateurs. Un plan de gestion pour la période de 2021 à 2036 est encours de finalisation.

//v.calameo.com/?bkcode=003502948f4328b63dd50

Dates clés

L'équipe

Sous la responsabilité hiérarchique de Laurie Hec, directrice déléguée au Sanctuaire, l'équipe est composée :

  • d'une assistante administrative
  • d'une ambassadrice suivi scientifique
  • d'une ambassadrice suivi et encadrement des activités humaines
  • d'un ambassadeur gestion de données
  • d'une ambassadrice communication et sensibilisation
  • d'un chef de projet CARI'MAM
  • d'une responsable administratif et financier du projet CARI'MAM
  • d'un chargé de mission CARI'MAM

Vous souhaitez intégrer l'équipe du Sanctuaire ?

Consultez les offres sur la page recrutement de l'Office français de la biodiversité.