CAMAC

CAribbean marine Megafauna and anthropogenic ACtivities

Les habitats de la plupart des espèces de la mégafaune marine (requins, tortues marines, mammifères marins et oiseaux marins) sont souvent les mêmes que ceux d’activités humaines telles que la pêche, le trafic maritime ou encore le tourisme. Ce chevauchement engendre de fréquentes interactions entre ces activités et les espèces marines. C'est dans ce cadre qu'a été conçu le projet CAMAC. 

Mégafaune marine et activités humaines : des interactions mal connues

La mégafaune marine est particulièrement sensible aux impacts négatifs que peuvent générer ces interactions. Celles-ci peuvent engendrer des modifications de leurs comportements vitaux mais aussi des blessures. Une forte proportion des espèces de la Caraïbe est ainsi vulnérable. Mais ces interactions peuvent aussi constituer un problème pour les activités humaines. Par exemple, les prises accidentelles et la déprédation (arrachage des poissons dans les filets ou sur les lignes par les espèces prédatrices) peuvent entrainer la dégradation ou la perte des engins de pêche, ou encore réduire le rendement. En outre, certaines activités dépendent directement de la présence des espèces de la mégafaune marine, comme le whale-watching ou la plongée sous-marine.

Dans la Caraïbe, les différentes interactions entre la mégafaune et les activités humaines sont bien identifiées, mais peu quantifiées et peu maîtrisées.

Cétacés et trafic maritime

Un groupe de cétacés dans la baie de Fort-de-France côtoie un gazier.

Aquasearch

Un groupe de cétacés dans la baie de Fort-de-France côtoie un gazier.

Aquasearch

CAMAC, un projet de coopération caribéenne

Le projet CAMAC, pour CAribbean marine Megafauna and anthropogenic ACtivities, vise à améliorer les connaissances sur ces interactions et renforcer la collaboration régionale. Le but est ainsi de fournir aux instances dirigeantes de la Caraïbe et aux acteurs environnementaux des recommandations et des outils pour réduire les impacts négatifs des interactions entre mégafaune marine et activités humaines.

Pour y arriver, cinq objectifs spécifiques ont été définis :

  • améliorer les connaissances sur la mégafaune marine des Caraïbes (mammifères marins, tortues marines, oiseaux de mer, requins et raies) ;
  • évaluer les enjeux environnementaux et socio-économiques liés aux interactions entre les activités humaines et la mégafaune marine ;
  • renforcer la coopération régionale et les compétences des acteurs (notamment en renforçant les réseaux déjà existants) ;
  • renforcer l'adhésion des jeunes Caribéens aux enjeux de la conservation de la mégafaune et du patrimoine marin en général ;
  • faire des recommandations aux instances dirigeantes afin de soutenir la mise en œuvre des politiques les plus appropriées possibles.

La portée géographique de ce projet concerne à minima l’ensemble des Petites Antilles, mais aussi à l’ouest, la République Dominicaine, Haïti et la Jamaïque, et au sud-est les zones économiques exclusives des pays et territoires du plateau des Guyanes. Le projet CAMAC impliquera donc des partenaires internationaux.

Scope of the project

This is the minimum scope of the CAMAC project.

CARSPAW / CAMAC

This is the minimum scope of the CAMAC project.

CARSPAW / CAMAC

Quatre grands axes de travail

Le projet CAMAC se déroulera sur cinq années lors desquelles les partenaires impliqués travailleront via quatre axes.

La première année du projet est dédiée essentiellement au développement des partenariats et à la définition des protocoles scientifiques. Les partenaires impliqués en 2023 sont le Sanctuaire Agoa qui est chef de file du projet, le CAR SPAW (Centre d’Activités Régional pour le protocole relatif aux zones et à la vie sauvage Spécialement protégées de la Grande région caraïbe) et l’ONG Haïti Ocean Project.

Un projet européen

CAMAC est un projet co-financé par le Fonds Européen de Développement Régional (FEDER) dans le cadre du programme Interreg Caraïbes à hauteur de 85% pour un budget total de 758 397 € la première année.

Les temps forts du projet CAMAC

Les principaux résultats du projet CAMAC

Prenez des nouvelles du projet CAMAC

Vous faites partie d'une structure intéressée par ce projet ?
Contactez Magali Combes
magali.combes@ofb.gouv.fr

Crédit photo : Benjamin Guichard / Office français de la biodiversité