Partager cette page Imprimer cette page Ajouter cette page à mes favoris Conseiller cette page à un ami Agrandir les caractères Agrandir les caractères Réduire les caractères

Nouvelle confirmation du passage de rorquals à bosse d’un sanctuaire à l’autre, Agoa – Stellwagen Bank

07/03/2016

Un rorqual à bosse (Megaptera novaeangliae) a été photo identifié en février 2016 dans les eaux guadeloupéennes par l’association OMMAG. Cette photo de sa caudale a permis de savoir que cet animal avait également été vu en 2011 (pour la dernière fois) dans le Stellewagen Back national sanctuary avec lequel Agoa est jumelé (Golfe du Maine) c’est ce que les spécialistes appellent un  « match ».

La reconnaissance et l’appariement des deux photos ont été réalisés par Roger Etcheberry de St Pierre et Miquelon. 

Cet individu a été baptisé « JOUST ».

En hiver, les rorquals à bosse viennent dans les eaux d’Agoa pour se reproduire et mettre bas.

Comme tous les ans, les rorquals à bosse rejoignent les eaux chaudes des Antilles. Ces baleines arrivent des zones Atlantique Nord où elles se nourrissent pendant la période estivale.

Après des milliers de kilomètres de voyage, elles viennent fréquenter les eaux chaudes et paisibles des Antilles pour mettre bas et s’accoupler.

Il est probable que les animaux fréquentant les eaux d’Agoa en période hivernale arrivent de l’Atlantique nord ouest (Golfe du Main, Estuaire du Saint Laurent) mais aussi de l’Atlantique nord est (secteur de la Norvège).

 

La photo identification : un outil pour mieux connaitre les cétacés.

La photo identification est une technique de suivi des cétacés. Les motifs (ou patterns) et formes des nageoires (dorsales et/ou caudales) des cétacés permettent une identification individuelle des animaux.

La collection de photographies (catalogues de photo identification) d’individus dans le temps permet ainsi par comparaison et regroupement de mieux connaitre les déplacements des animaux par exemple. 

A noter qu'une photo même médiocre permet parfois de dénicher d’importantes informations.

Le terme de « match » est utilisé lorsque deux photos sont appariées : il est confirmé qu’il s’agit d’un seul et même individu sur les deux images.

L’OMMAG : Observatoire des Mammifères Marins de l’Archipel Guadeloupéen

L'OMMAG est un réseau constitué de diverses personnes susceptibles d'observer des cétacés autour de l'archipel guadeloupéen : plongeurs, pêcheurs, skippers, gardes de réserve naturelle ou du Parc national, plaisanciers, scientifiques, contemplatifs, usagers de la mer.

Ces observations pouvant être faites en mer ou depuis la terre. L’observatoire se charge ensuite de collecter, classer, analyser toutes ces données ; elles participent à l’amélioration des connaissances des populations de cétacés fréquentant les eaux guadeloupéennes. 

Ces données sont ensuite à disposition des chercheurs et transmises entre autres à l’organisme gestionnaire d’Agoa (l'Agence des aires marines protégées). 

Grâce à leur travail très coopératif avec d’autres pays, d’autres associations, des chercheurs, ils réussissent à mettre au jour et confirmer des déplacements très importants entre secteurs géographiques éloignés. Apport essentiel pour la connaissance et donc la préservation à long terme des grands cétacés.

Haut de page Retour aux actualités