Partager cette page Imprimer cette page Ajouter cette page à mes favoris Conseiller cette page à un ami Agrandir les caractères Agrandir les caractères Réduire les caractères

Embarquement de l’équipe Agoa avec la mission KARUBENTHOS 2 du Museum national d'Histoire naturelle

10/06/2015

Depuis le samedi 6 juin 2015, et jusqu’au 30 juin, l’expédition Karubenthos 2 prend la mer pour échantillonner le large de la Guadeloupe à la recherche des communautés benthiques de l’archipel.

A cette occasion, les membres de l’équipe Agoa embarquent afin d’observer les cétacés et de récolter des données complémentaires.

Une opportunité pour collecter des données ‘cétacés’ dans des zones peu prospectées.

L’équipe d’Agoa embarque pour cette mission durant 16 jours, période où le navire ANTEA (mis à disposition par l’IRD, Institut de Recherche pour le Développement ) prospectera les zones du nord-ouest de la Guadeloupe, du nord de La Désirade et de Marie-Galante. Occasion de recueillir des données sur les cétacés dans ces zones où peu de missions ont été menées à ce jour.

Un protocole d’observation visuel défini en partenariat avec l’observatoire PELAGIS sera appliqué et des relevés acoustiques seront réalisés. Ces données seront intégrées dans la synthèse actuellement réalisée par PELAGIS.

La mission Karubenthos 2

La mission Karubenthos 2 est la suite d’une première expédition menée en 2012 par le Parc National de Guadeloupe, l’Université des Antilles et de la Guyane et le Muséum national d’Histoire naturelle qui avait échantillonné un total de 1 500 espèces de mollusques, 400 espèces de crustacés et au moins 300 espèces de macro-algues.

Parmi celles-ci, 94 nouvelles espèces de mollusques et une nouvelle espèce de crustacé ont été décrites. A bord de l’Antéa, mis à disposition par l’IRD, les mêmes acteurs partent cette année en prospection plus au large (sur des zone plus profondes : entre 50 à 800 mètres) sur trois grandes zones de la Guadeloupe : le plateau de la Désirade et de Petite-Terre, au Nord de la Guadeloupe et à l’Ouest de celle-ci.

 

Haut de page Retour aux actualités