Partager cette page Imprimer cette page Ajouter cette page à mes favoris Conseiller cette page à un ami Agrandir les caractères Agrandir les caractères Réduire les caractères

Du sanctuaire de la République Dominicaine à Agoa : un rorqual à bosse identifié à 30 ans d’écart

16/03/2016

En quelques jours seulement voici un deuxième "match*" de baleine entre aires protégées dédiées à la préservation des mammifères marins. Cette fois-ci entre Agoa, secteur de la Martinique et Le Banc d’Argent, au nord de la République Dominicaine. Il s’est écoulé 30 ans entre les deux observations !

Peter Stevick, chercheur au College of the Atlantic (COA) et à Allied Whale aux Etats Unis, vient d’informer l’OMMAG que l’individu répertorié comme" na2561" dans leur catalogue et photographié une seule fois, le 4 Mars 1984, sur le Banc d'Argent, au Nord de la République Dominicaine (mission Allied Whale et the Princetown Center for Coastal Studies) a été appariée (un paire est constituée) avec une photo prise dans le cadre d’une mission Agoa (mars 2014).

En hiver, les rorquals à bosse viennent dans les eaux d’Agoa pour se reproduire et mettre bas

Comme tous les ans, les rorquals à bosse rejoignent les eaux chaudes des Antilles. Ces baleines arrivent des zones Atlantique Nord où elles se nourrissent pendant la période estivale.

Après des milliers de kilomètres de voyage, elles viennent fréquenter les eaux paisibles des Antilles pour mettre bas et s’accoupler. Il est probable que les animaux fréquentant les eaux d’Agoa en période hivernale arrivent de l’Atlantique Nord-Ouest (Golf du Maine, Estuaire du Saint Laurent) mais aussi de l’Atlantique Nord-Est (secteur de la Norvège).

La photo identification un outil pour mieux connaitre les cétacés

La photo identification est une technique de suivi des cétacés. Les motifs (ou patterns) et formes des nageoires (dorsales et/ou caudales) des cétacés permettent une identification individuelle des animaux. La collection de photographies (catalogues de photos identifications) d’individus dans le temps permet ainsi par comparaison et regroupement de mieux connaitre les déplacements des animaux par exemple. 

A noter qu’une photo, même médiocre, permet parfois de dénicher d’importantes informations.

L’OMMAG : Observatoire des mammifères marins de l’archipel guadeloupéen

L'OMMAG est un réseau constitué de diverses personnes susceptibles d'observer, depuis la terre ou en mer, des cétacés autour de l'archipel guadeloupéen : plongeurs, pêcheurs, skippers, gardes de réserve naturelle ou du Parc national, plaisanciers, scientifiques, contemplatifs, usagers de la mer. 
Grâce à des relations étroites et aux bonnes volontés d'un bout à l'autre des Antilles françaises, l'OMMAG  centralise les caudales observées, vérifie les matchs possibles en interne, les catalogue, et les met en regard des autres catalogues tout autour de l'Atlantique Nord (Porto-Rico, Allied Whale, Golfe du Maine, St Pierre et Miquelon, Norvège, Açores, Cap Vert...).

C’est à ce titre, qu’Agoa lui a confié les photos de caudales en sa possession, notamment toutes celles prises à l’occasion des missions en mer entre 2012 et 2014. 

Ce "match" est d'une grande importance pour les recherches actuelles sur les provenances et les déplacements des rorquals à bosse qui hivernent dans les Antilles du Sud, souhaitons que ces collaborations fructueuses perdurent.

* Le terme de "match" est utilisé lorsque deux photos sont appariées : il est confirmé qu’il s’agit d’un seul et même individu sur les deux images.

Haut de page Retour aux actualités