Partager cette page Imprimer cette page Ajouter cette page à mes favoris Conseiller cette page à un ami Agrandir les caractères Agrandir les caractères Réduire les caractères

Agoa informe les croisiéristes à l’occasion de leur réunion avec la Réserve naturelle de Petite Terre.

28/04/2015

Le 24 avril, à St-François, avait lieu la réunion d’information des croisiéristes proposant des excursions dans la Réserve naturelle de Petite-Terre organisée tous les ans par les gestionnaires (association TiTè et Office national des forêts).

Cette année, Agoa était invité pour une intervention ciblée sur les mammifères marins : les espèces présentes dans le secteur, les recommandations pour une observation respectueuse des animaux ont été présentées aux professionnels.

Mieux connaitre Agoa et les espèces

A l’initiative des gestionnaires de la réserve, le sanctuaire Agoa a été invité cette année à donner une présentation. Occasion de rappeler ce qu’est Agoa, son conseil de gestion, son fonctionnement, ses missions et objectifs.
La réglementation relative à la protection des mammifères marins a été exposée. Une présentation des espèces connues pour fréquenter le secteur a également été faite.
L’intervention s’est clôturée par une présentation des actions en cours intéressant plus directement les professionnels (notamment l’étude de caractérisation des activités commerciales d’observation des cétacés, et la mise en place d’une station acoustique pilote en fin d’année sur ce secteur).

Une meilleure diffusion de l’information au public

Les professionnels ayant bénéficié de cette intervention pourront ainsi transmettre à leur clientèle des informations sur le sanctuaire, les règles d’approche des cétacés et des éléments de leur biologie.

Une volonté de coopération

La plupart des professionnels présents ont manifesté leur souhait de partager leurs observations avec les associations locales et/ou l’équipe du sanctuaire.
Une réflexion est d’ailleurs en cours pour le développement de projets de suivis des cétacés (observations opportunistes) en lien avec les usagers professionnels de la mer, la contributions des « croisiéristes » à l’amélioration des connaissances sera un atout pour ce type de projet à mettre en œuvre en étroite collaboration avec eux.

Haut de page Retour aux actualités