Partager cette page Imprimer cette page Ajouter cette page à mes favoris Conseiller cette page à un ami Agrandir les caractères Agrandir les caractères Réduire les caractères

Actualités

Une baleine blanche observée en Guadeloupe

13/05/2015

Vendredi 24 avril au matin, Thibaut Picolo, opérateur de tourisme à destination de la Réserve des Ilets de Petite-Terre a fait une observation surprenante ; celle d’une baleine à bosse (Megapetra novaeangliae) blanche au large de la Pointe-des-Châteaux. Malgré la distance, il a réussi à prendre des photos permettant d’attester son témoignage.
Depuis cet animal n’a pas été à nouveau signalé.

Agoa informe les croisiéristes à l’occasion de leur réunion avec la Réserve naturelle de Petite Terre.

28/04/2015

Le 24 avril, à St-François, avait lieu la réunion d’information des croisiéristes proposant des excursions dans la Réserve naturelle de Petite-Terre organisée tous les ans par les gestionnaires (association TiTè et Office national des forêts).

Cette année, Agoa était invité pour une intervention ciblée sur les mammifères marins : les espèces présentes dans le secteur, les recommandations pour une observation respectueuse des animaux ont été présentées aux professionnels.

Trois échouages constatés en Guadeloupe depuis le début de l’année

10/04/2015 Connaissance - Patrimoine naturel

Depuis le début de l'année, trois échouages ont été constatés en Guadeloupe :

- le 10 janvier, un grand dauphin à Deshaies,
- le 19 mars, un tronçon de baleine à bosse sur la plage de Saint Claire à Goyave,
- le 6 avril un grand dauphin sur la plage de Saint Claire à Goyave.

Les premières images embarquées de cachalots en Guadeloupe!

09/04/2015 Patrimoine naturel - Connaissance - Coopération

Depuis bientôt un an, le CAR-SPAW travaille en partenariat avec l'Université Internationale de Floride (FIU) dans le cadre d'un projet dédié à l'amélioration des connaissances scientifiques sur plusieurs espèces de vertébrés marins des Antilles, grâce à l’utilisation de système de vidéo embarquée.

L'équipe Agoa se mobilise à l'occasion de la course de jet-ski KARUJET 2015 en Guadeloupe

01/04/2015 Patrimoine naturel - Activités de loisirs - Antilles

Comme tous les ans depuis 2013, l’équipe du sanctuaire Agoa se mobilise afin de veiller à l’application des mesures pour minimiser le risque de collisions entre les animaux et les coureurs ainsi que le risque de dérangement des mammifères marins durant cette course.

L’étude de caractérisation de l’observation commerciale des cétacés dans le sanctuaire Agoa est lancée

25/02/2015

Le 23 février s’est tenue en Martinique la réunion de lancement de l’étude de caractérisation de l’observation commerciale des cétacés dans le sanctuaire Agoa.

Bilan de la conférence-débat sur les mammifères marins

15/02/2015

Afin de sensibiliser les Saint-martinois à l'arrivée des premières baleines à bosses dans les eaux du sanctuaire Agoa, une semaine d'information sur les mammifères marins a été lancée par la Réserve naturelle de Saint-Martin.

Conférence publique et intervention dans les écoles de Saint-Martin

26/01/2015

A la rencontre des mammifères marins : c'est le thème de cette conférence organisée à l'occasion du début de la saison des baleines à bosse qui arrivent de l'Atlantique Nord en ce moment jusqu'aux Caraïbes pour s'y reproduire ou mettre bas.
A cette occasion entre les 26 et 29 janvier, plusieurs animations sont organisées pour les scolaires, et une conférence aura lieu le 28 janvier 2015 de 17h à 19h au Centre Culturel de Saint-Martin.

Premieres baleines à bosse de l'année !

21/01/2015

Les membres de l'équipe de l'Observatoire des Mammifères Marins de l'Archipel Guadeloupéen (OMMAG) et Guadeloupe Évasion Découverte ont eu la chance de rencontrer les premières baleines à bosse de l'année, au large de Deshaies en Guadeloupe.

Ce même jour, l'équipe a également eu la chance de rencontrer 2 cachalots (Physeter macrocephalus) et 2 baleines à bec de gervais (Mesoplodon europaeus).

Un rorqual à bosse photo-identifié dans trois sanctuaires différents

20/12/2014

Depuis une trentaine d’années, des réseaux d’observateurs de mammifères marins, situés dans des zones géographiques différentes alimentent des catalogues de photo-identification de différentes espèces de mammifères marins.
Les photographies de leurs nageoires caudales et dorsales constituent en effet de véritables cartes d’identité, et grâce au partage de leurs données, ces observateurs peuvent ainsi comparer leurs photographies, et ainsi retracer le parcours d’un individu dans différents points géographiques, correspondant à leurs aires de reproduction, d’alimentation.